home  L’association  Les contributeurs
Branthomme, Mathilde

Mathilde Branthomme

Mathilde Branthomme est doctorante au département de littérature comparée de l’Université de Montréal.

Sa thèse s’intéresse aux figures de séducteurs et de matadors.

Ses recherches et publications portent sur la séduction, sur le rôle des figures dans la pensée, sur la tauromachie et sur l’intériorité.

Elle a organisé des colloques, journées d’études et séminaires. Elle a publié un essai dans la revue Contre-jour - Cahiers Littéraires ainsi que des articles dans diverses revues. Elle a codirigé des numéros, dont « Malaises : la fissure dans la littérature et les autres arts », chez Lignes de fuite. Elle est également coordinatrice des publications du groupe doctoral et postdoctoral « Penser la théorie » où elle a dirigé des collectifs, notamment « Masques, vêtements et accessoires : Mise à distance, mise en mouvement », à paraître chez Lignes de fuite, et codirigé le numéro « Un lieu pour le secret », paru chez Post-Scriptum.ORG.

Ses contributions à Lignes de fuite

-  Les singuliers évanouissements d’Angel

L'unité réelle minima ce n'est ni le mot ni l'idée ou le concept, ni le signifiant, mais l'agencement. Claire & Gilles
© 2006 Lignes de Fuite - Mentions légales espace privé   -   crédits : www.antipole.fr