home  Lignes de fuites  Hors-série 3 - Novembre 2012
Edito
 Charlotte Serrus, Annick Dragoni, Julie Fabre, Marion Delecroix

temps-réel ; temps réel(s)

En proposant une ébauche des appareillages temporels à l’œuvre dans un large spectre de vidéos contemporaines, de fictions télévisuelles, de films de famille ou de fantômes urbains, ce hors série Lignes de fuite entend mettre à l’épreuve la notion de temps-réel, depuis sa définition la plus stricte (placée sous l’égide des outils technologiques actuels), jusqu’aux rapports de tension, de coexistence, de réciprocités lacunaires qui relient plus largement temporalités et réalités. Ce que le temps contient de réels en puissance ne cesse de préoccuper l’emploi du temps singulier qu’est une œuvre d’art, quel qu’en soit le medium, le mode de palpation des durées qu’elle se choisit.
Aux textes universitaires à vocation analytique, nous avons cette fois fait le choix d’en intégrer d’autres, textes d’artistes ou textes littéraires, déposés en fin de liste comme une prolongation aux réflexions qui les précèdent, et dont la teneur parallèle injecte d’autres types d’éclairages, de processus, de disjonctions.

Sommaire

-  Les temps hyper-réels. Essai sur l’appareillage du temps (Pascal Krajewski)

-  L’effet de réel comme lacune nécessaire. Réhabilitation de l’image vidéo par la négative (Stéphanie Dauget)

-  MORT A VIGNOLE d’Olivier Smolders ou la syntaxe du temps familial (Giuseppina Sapio)

-  L’art, la vie, la mort, le temps dans CALLE DE LA PIETA de Mario Benta et Karine de Villers (Gian Giacomo Petrone)

-  Fantômes dans la ville. Hantise et présentisme dans les représentations artistiques contemporaines de la ville (Estelle Grandbois-Bernard)

-  La configuration du temps dans la fiction télévisée : l’exemple des nouveaux DOCTOR WHO (François-Ronan Dubois)

-  Sur quelques symptômes relatifs à certaines formes de rendez-vous (Charlotte Serrus, Noël Ravaud)

-  Esquisse Charitable (Emido Llars)

-  Sans titre (Ahram Lee)


Du même auteur : 
 1. Edito
 4. Cerner, centrer, ombrer : les flous du sujet vidéographié


Du même auteur : 
 1. Edito
 3. Décapitations floues chez Caravage
 1. Edito Hors-série 4. Michel Guérin : Pour-suite
 11. Lexique pour bâtir et situer une pensée : Dialogue entre François Méchain et d’anciens doctorants de Michel Guérin


Du même auteur : 
 1. Edito
 6. Effets de flou en régions humoristiques : quelques pistes dignes d’alcool
 8. Sur quelques symptômes relatifs à certaines formes de rendez-vous




L'unité réelle minima ce n'est ni le mot ni l'idée ou le concept, ni le signifiant, mais l'agencement. Claire & Gilles
© 2006 Lignes de Fuite - Mentions légales espace privé   -   crédits : www.antipole.fr