home  Lignes de fuites  Lignes de fuite 03 - Juillet 2007
Etait-ce bien le croquemitaine ? Pour une démystification d’Halloween

La critique a souvent vu en Halloween le film à l’origine de la longue série de slasher films qui allaient ensanglanter les écrans américains tout au long des années 1980, et dont les Freddy et les Vendredi 13 constituent les références les plus connues.

 Florent Christol

Etait-ce bien le croquemitaine ? Pour une démystification d’Halloween

Résumé
La critique a souvent vu en Halloween le film à l’origine de la longue série de slasher films qui allaient ensanglanter les écrans américains tout au long des années 1980, et dont les Freddy et les Vendredi 13 constituent les références les plus connues. Dans cet article, nous aimerions resituer le film de Carpenter à la charnière de deux périodes et de deux genres, le slasher film ludique et grand-guignolesque, certes, mais aussi le film d’horreur « politique » et subversif des seventies. Le réel le plus sombre (refoulé de l’Histoire américaine) ne se cache-t-il pas en effet derrière le masque fantastique du croquemitaine ? Le mythe en effet, s’il prend souvent les traits inoffensifs de la fiction surnaturelle, n’en est pas moins toujours fondé sur le sacrifice de quelque victime innocente qui cherche à quitter le hors-champ dans lequel on l’a expulsé pour ré-occuper le cadre.


Du même auteur : 
 4. Fin de l’Histoire et mythe des origines : la geste archaïque de Peter Jackson

L'unité réelle minima ce n'est ni le mot ni l'idée ou le concept, ni le signifiant, mais l'agencement. Claire & Gilles
© 2006 Lignes de Fuite - Mentions légales espace privé   -   crédits : www.antipole.fr